Patrick Moriau propose des “boutiques cannabis sous contrôle public”

Patrick Moriau propose des “boutiques cannabis sous contrôle public”

CannabisLe député a présenté sa proposition sur les ondes de la radio Vivacité ce 18 octobre (émission « c’est vous qui le dites ») et dans les pages de la Dernière Heure également du 18 octobre. Il revient ainsi avec une proposition qui avait fait couler beaucoup d’encre en… 1995 !

Qu’en pense le secteur ‘Toxicomanies’ ?

Les questions autour du statut légal du cannabis : faut-il le légaliser ?, le dépénaliser ?, ouvrir des boutiques ?, maintenir la prohibition ? auront été d’actualité de 1995 (proposition de Mr Moriau) jusqu’en 2005. Entre ces deux dates le Parlement a mis sur pied un groupe de travail (1996-1997) qui a produit un volumineux et très instructif rapport. Malheureusement il ne fut pas mis en œuvre. Ensuite, durant le premier gouvernement ‘arc-en-ciel’ (1999-2003) la controverse ‘cannabis’ a fait rage entre les écolos et les libéraux. Elle a débouché en 2003 sur une loi qui fut partiellement annulée par la Cour d’Arbitrage fin 2004. Cela fait donc sept ans que cette thématique est « sous le boisseau » sans que la loi n’ait été réécrite.

Depuis 2005, le secteur ‘Toxicomanies’ bruxellois, dont fait partie Infor-Drogues, propose des pistes pour une politique plus cohérente et plus efficace. Nous vous proposons le lien vers le texte de ces ‘réflexions’. Le secteur ne prétend pas, avec ces propositions, ‘tout régler’. Aucune loi ne peut faire cela. La thématique de la consommation du cannabis est complexe, il ne peut y avoir de réponse simple, univoque et automatique. Néanmoins, il nous semble important de réfléchir aux réponses les plus appropriées. Le débat autour de cette question doit revenir sur la place publique et le secteur spécialisé doit y prendre sa part, nous en sommes convaincus.

Le texte CANNABIS du secteur « Toxicomanies » bruxellois aborde différentes parties :
– Quels effets sur le consommateur ?
– Les facteurs culturels et contextuels – Une question de Santé publique
– Une question éthique – Repenser le statut juridique du cannabis
– Quelques pistes pour une législation plus cohérente
– Pour une relance du débat
Pour aller plus loin
Nous vous invitons à prendre connaissance des « Rencontres cannabis » que le secteur bruxellois a organisé avec les professionnels de l’enseignement (partie 1), de la police et de la justice (partie 2) et du médical (partie 3) à propos du statut légal du cannabis. Infor-Drogues a édité une affiche « Si la loi n’interdit plus les drogues, tout sera permis aux jeunes ? » qui ouvre la réflexion.

ByInfor-Drogues
Les commentaires sont fermés.