[Communiqué de presse] Le plan alcool bloqué : déplorable

[Communiqué de presse] Le plan alcool bloqué : déplorable

Le Groupe “Jeunes, alcool & société”, qui regroupe douze associations, déplore avec force le nouveau blocage survenu lundi dans l’adoption d’un Plan d’Action National Alcool (PANA).

Jeunes Alcool SociétéÀ l’instar de ce qui s’est passé en 2013, l’adoption d’un plan alcool vient de capoter, ajoutant un nouvel épisode à une saga déjà bien trop longue. Les associations belges du secteur de la Jeunesse, de la Santé et de l’Éducation déplorent avec force le nouveau blocage.

Faut-il rappeler que ces mesures sont recommandées depuis des années par les instances internationales, OMS en tête ? Combien de négociations faudra-t-il pour faire reconnaître qu’il n’est pas normal d’assaillir les plus jeunes avec des publicités vantant l’alcool ? Qu’il n’est pas cohérent de vendre de l’alcool dans des stations-service ? Ou encore que l’État investisse 70 fois plus dans la sécurité et la répression que dans la prévention ? Simples exemples parmi d’autres…

Il est indispensable qu’un plan national ambitieux et consistant se concrétise, mettant en priorité les intérêts de Santé publique, tout en tenant compte des arguments économiques. En effet, dans notre pays, la surconsommation d’alcool représente la troisième cause de morbidité et de mortalité précoce (la première chez les jeunes de 15 à 24 ans !) et coûte près de 5 milliards d’euros par an à charge de l’État !
Contrairement aux arguments avancés, l’objectif du plan n’est pas de pénaliser le consommateur mais bien d’accompagner une consommation responsable, particulièrement pour les jeunes.

Pour Anne-Sophie Poncelet du Groupe « Jeunes, alcool & société », « L’État est totalement incohérent. La législation est complexe et difficile à comprendre : comment peut-on à la fois interdire l’offre d’alcool aux mineurs tout en permettant aux alcooliers de matraquer ce public en les poussant à la surconsommation ? »

Nous exigeons donc, une nouvelle fois, que les responsables politiques prennent rapidement la mesure des enjeux afin de faire primer les intérêts des citoyens plutôt que des lobbies et de l’industrie brassicole.

Voir aussi l’article de la RTBF intitulé “Un vrai plan alcool, sinon rien!”, de Sophie Mergen.

ByInfor-Drogues
Les commentaires sont fermés.