Archive mensuelle 28 janvier 2022

[TV Infor-Drogues] Entretien avec Nicolas Ancion, auteur et intervenant dans les écoles

TV Infor-Drogues: Entretien avec Nicolas AncionSi les enfants ne consomment pas de drogues, ce n’est pas pour autant qu’ils ne s’interrogent pas ou ne sont pas confrontés à certains comportements qui s’y rapportent. C’est pour coller à cette réalité qu’Infor-Drogues a collaboré avec avec un auteur jeunesse afin de leur proposer des livres et supports pédagogiques qui traitent ces sujets de manière adaptée à leur tranche d’âge.

C’est ainsi que sont nés les livres J’arrête quand je veux et En mille morceaux il y a près de 10 ans, et qu’ils continuent à être mis au programme de nombreuses classes de primaire et de secondaire. Leur auteur, Nicolas Ancion, était avec nous afin de discuter de ces romans – qui abordent le sujet des dépendances – et de ses nombreuses interventions auprès des jeunes qui les lisent.

 

Documentaire : Le refuge, chasser les dragons

« Vie de chien, vie de galérien. Hier, tu étais le roi et aujourd’hui, tu n’es plus que le bouffon du roi. » (Un usager de Tadam)

Sorti en 2021, cet excellent documentaire d’Alexandra Kandy-Longuet s’ouvre sur les conditions d’admission de Tadam ; une salle de consommation à moindre risque ouverte à Liège en 2018.

Un décor bleuté pour refléter l’ambiance du lieu.  Des usagers y consomment des stupéfiants en toute sécurité. Ils sont accompagnés par du personnel formé. Aucune drogue leur est fournie sur place. Ici, discrétion et écoute oblige, pas d’obligation de cure…

Tadam, c’est bien plus que de l’échange de seringues, des petits plateaux en inox qui s’entrechoquent avec ce bruit clinquant pour des trips bons ou mauvais. Des casiers comme au club de sport, pour mettre ses vêtements avant sa consommation.

C’est l’accompagnement d’un usager pour l’obtention d’un logement difficile d’accès quand on est à la rue. Un usager souvent pas rasé et les cheveux en bataille.  Un usager qui connaît drogue, séparation, perte d’emploi, drames familiaux…

Et puis, un autre usager se bat pour revoir son fils et suivre une formation. Ne pas être séparé de son enfant donnera souvent l’envie et la force de remonter la pente et dompter le « dragon ».

Aussi, les effets secondaires de la consommation de produits psychotropes. De la septicémie aux abcès provoquée par les injections. En réponse, Tadam offre une possibilité de recourir à l’inhalation des produits.

La découverte des péripéties de la mendicité avec ses horaires et ses conditions drastiques, restriction quant au lieu, au nombre de personnes autorisées à mendier à tel endroit et dans telle tranche horaire…

Tadam, c’est aussi le cadre de scènes ô symboliques de lavement de pieds et d’occasion de confidences. La vie dans la rue endommage aussi les pieds qui restent dans des chaussures trop longtemps détrempées…

En conclusion, quand le temps sera revenu de voler de ses propres ailes, Tadam sera toujours là en cas de besoin…

 

La salle de consommation à moindre risque de Bruxelles ouvrira ses portes dans quelques jours. Elle s’inscrit dans la même philosophie de travail que celle de Liège.

 

Liens et adresses utiles :

Le documentaire : Le refuge, chasser les dragons :

https://www.rtbf.be/auvio/detail_le-refuge-chasser-les-dragons?id=2836780&t=0

Tadam, la salle de consommation à moindre risque de Liège :

https://www.liege.be/fr/actualites/une-salle-de-consommation-a-moindre-risque-ouvre-a-liege

SCMR GATE, la salle de consommation à moindre risque qui ouvrira bientôt à Bruxelles :

http://fr.transitasbl.be/scmr-gate/

Pin It on Pinterest