Archive mensuelle septembre 2019

Non, le CBD ne soigne pas le glaucome

Il suffit de faire une recherche internet avec les mots clés « CBD » et « Glaucome » pour aboutir rapidement sur des sites qui vantent les vertus thérapeutiques du cannabidiol pour traiter cette maladie qui touche le nerf optique. Des résultats trompeurs, puisque des études scientifiques récentes tendent à montrer le contraire. La plupart de ces sites véhiculant ces fausses informations vendent eux-mêmes des produits à base de CBD.

En réalité le CBD seul (c’est-à-dire sans THC ou autres cannabinoïdes, présents en nombre dans le cannabis) peut même aggraver le glaucome en faisant augmenter la pression intra-oculaire. En effet, selon une étude publiée en 2018[1], la tension oculaire répondrait différemment en fonction des cannabinoïdes testés au cours de l’expérimentation, ainsi qu’en fonction des récepteurs sur lesquels ils agissent.

Si le THC seul montre de meilleurs résultats pour apaiser le glaucome (en particulier chez les sujets mâles), il apparait dans plusieurs études que le CBD annule purement et simplement les effets positifs éventuels du THC dès lors qu’ils sont présents en quantité égale. Or, dans le cannabis commun, les deux molécules sont naturellement présentes et s’équilibrent l’une l’autre. Par ailleurs même si le cannabis fait baisser la pression oculaire, il n’a pas beaucoup d’intérêt médical car il provoque également une baisse de la tension artérielle selon les spécialistes. Ses effets bénéfiques s’avèrent également de courte durée. Une prise régulière serait ainsi requise, avec tous les effets négatifs que peuvent entrainer une consommation intensive de cannabis.

Pour rappel, la prescription du Sativex, seul médicament à base de cannabis légalement autorisé en Belgique, n’a pas été approuvée pour cette pathologie, ni chez nous, ni en France. Il ne s’agit donc pas non plus d’une solution pour les patients souffrant de glaucome.

Au Canada, où le cannabis a pourtant été légalisé, la Société canadienne d’ophtalmologie ne soutient pas l’utilisation médicale du cannabis pour le traitement du glaucome[2] « en raison de sa courte durée d’action, de la fréquence des effets secondaires indésirables psychotropes et systémiques autres, et de l’absence de données probantes scientifiques montrant un effet bénéfique sur l’évolution de la maladie. Cela va à l’encontre des autres modalités thérapeutiques médicales, laser et chirurgicales plus efficaces et moins nocives utilisées pour le traitement du glaucome. »

Malgré ces résultats, les sites commerciaux n’hésitent pas à mettre en avant des faits de plus en plus réfutés, au risque de mettre en danger un public qui cherche simplement à améliorer ses conditions de vie. Une pratique malhonnête qui nous pousse plus que jamais à inciter à être prudent et attentif aux sources d’informations consultées en matière de santé.

 


Sources

[1] Δ9-Tetrahydrocannabinol and Cannabidiol Differentially Regulate Intraocular Pressure / Sally Miller, Laura Daily, Emma Leishman, Heather Bradshaw, Alex Straiker, Investigative Opthalmology & Visual Science, 2018.

[2] Utilisation médicale du cannabis pour le glaucome / Dr Paul Rafuse, Dre Yvonne M Buys, octobre 2018.

 

ParInfor-Drogues