Les archives du mois : octobre 2016

Refus du CETA : aussi pour des raisons de santé

STOP CETALe CETA (AECG) est un accord commercial entre l’UE et le Canada.

Ce traité commercial a pour objectif d’augmenter les échanges commerciaux en réduisant ou annulant les « barrières non-douanières » (toutes les réglementations liées à l’environnement, à l’origine des produits, à la santé comme l’interdiction du traitement du poulet au chlore, etc.).

Cet accord a également un autre volet : la protection de l’investissement. Ce volet prévoit que les entreprises puissent poursuivre les États devant des tribunaux spéciaux si les entreprises estiment qu’ils prennent des décisions défavorables à leurs investissements. Des procès comme celui intentés par le cigarettier Philip Morris (producteur de Marlboro) contre l’Uruguay prenant des mesures énergiques face au tabac ou celui intenté par la multinationale Veolia à l’État égyptien pour cause d’augmentation du salaire minimum (à 71 euros par mois soit davantage que la somme versée par Veolia à ses ouvriers) pourraient donc de se multiplier. Le risque est que certaines politiques ne soient même plus menées par peur d’un procès et des lourdes indemnités financières à payer.

Que deviendra alors notre démocratie ?

ParInfor-Drogues

Actualisation de la brochure « Comment résister à l’influence du groupe ?

influence du groupeAvec les réseaux sociaux, l’influence du groupe ne faiblit pas, bien au contraire. Cette brochure propose une animation très simple à mettre en œuvre, mais très éclairante quant aux dynamiques de l’influence du groupe : il s’agit du jeu de la cacahuète. En l’actualisant, nous l’avons voulue plus claire et plus facile à utiliser.

Télécharger la brochure

 

 

Sommaire de la brochure
ParInfor-Drogues

« Tout ce que vous croyez savoir sur la dépendance est faux »

Quelles sont les causes réelles de la dépendance – que ce soit à la cocaïne ou aux smartphones – et comment pouvons-nous la vaincre ? Johann Hari a vu les méthodes actuelles échouer, car il a observé des proches lutter pour contrôler leurs dépendances. Il s’est demandé pourquoi les toxicomanes étaient traités comme ça — et s’il n’y aurait pas une meilleure façon de s’y prendre. Ci-après, son speech en vidéo.

« The opposite of addiction isn’t sobriety – it’s connection »

Voir aussi : On a découvert les mécanismes probables de l’addiction, et ce n’est pas ce que vous pensez, de Johann Hari

ParInfor-Drogues